Deux voisins de longue date qui, pourtant, ne se connaissent pas

L'île d'Haïti est partagée depuis plusieurs siècles en deux parties. Ce fût, jadis, deux colonies française et espagnole. Après leur indépendance respective en 1804 et 1844, deux peuples d'histoire et de cultures différentes partagent l'île. Leur relation n'a jamais été un modèle de respect et de bon voisinage. Mais la principale victime a toujours été les haïtiens. Massacres, viols, vols, déportations abusifs, pendaison, décapitation entre autres, font le quotidien des haïtiens en terre voisine depuis au moins 86 ans. Mais nous continuons à croire, je ne sais avec quel niveau de naïveté, qu'une relation d'amour est possible entre nous et un peuple qui nous surnomme dégoûtamment, El Diablo (le diable). D'où leur slogan préféré, "haitiano el diablo".

Crédit Photo: Haïti Liberté
Deux voisins de longue date qui, pourtant, ne se connaissent pas

Certains d'entre nous, dénoués de toute fierté ou de dignité, vivant en république voisine où qui sont de passage là-bas, se font passer pour des américains ou des français des petites Antilles pour être mieux vus par les dominicains. C'est écœurant, mais c'est vrai. Heureusement, c'est une infirme minorité. Cette minorité est probablement la plus grande fierté des dirigeants haïtiens. Ils ont le même tempérament. 

Les dirigeants dominicains se prennent pour les maîtres de l'île d'Haïti. Ironique, non? S’ils pouvaient, ils changeraient le nom en l'île Dominicanie. Ils prétendent pouvoir diriger une île qu'ils ne connaissent même pas. Dans leur stupide folie de "blancs" racistes, ils regardent le peuple nègre de haut. Ces grimauds se basent sur leur teint clair pour asseoir leurs prétentions de supériorité raciale, comme c'est encore à la mode dans le monde. Ils regardent les nègres d'Haïti de haut. Des nègres qu'ils essayent désespérément d'intimider parce qu'ils sont, eux-mêmes, terrifiés par l'idée qu'un jour ces nègres perdent patience. Terrifiés par l'idée que ces nègres se rappellent qui ils sont, ce qu'ils sont capables de faire. Et je pense, s'ils étaient conseillés par des spécialistes maîtrisant la sociologie et l'histoire d'Haïti, ils sauraient qu'il est moralement impossible que le peuple haïtien se laisse intimider par les dominicains. Ils sauraient que la misère qui sévit en Haïti, aussi atroce qu'elle soit, ne détrônera jamais l'intensité de l'orgueil d'un Haïtien vibré patriotiquement. S'ils avaient de bons conseillers, ils sauraient que ces individus qui dirigent Haïti et qui se déplacent par contraction de leurs corps, ne sont pas l'image de l'haïtien authentique. Ils feraient la différence entre le peuple et les dirigeants haïtiens. Ce sont deux espèces d'haïtien totalement différentes. 

Le peuple, ce sont les Haïtiens dignes de leurs ancêtres, fiers descendants des héros de Vertières. Le peuple haïtien, c'est le paysan qui mesure sa grandeur par sa force de travail. Le peuple haïtien, c'est l'écolier qui passe huit heures en salle de classe sans rien manger mais qui obtient tout de même une moyenne de neuf sur dix (9/10). Le peuple haïtien, ce ne sont pas ces mollusques choisis par le Core Groupe pour diriger Haïti au détriment d'Haïti. Le peuple c'est les " Madan Sara" qui, même si elles sont enceintes de 9 mois, parcourent des dizaines de kilomètres dans des camions de fortune, dans les pires conditions imaginables pour pouvoir élever leurs enfants, afin de leur éviter d'aller se faire humilier en république dominicaine. 

Si les dirigeants dominicains se faisaient conseiller par des spécialistes en sociologie haïtienne, ils sauraient que le peuple haïtien préférerait mourir plutôt qu'abandonner la construction de ce canal. Ils sauraient que l'esprit haïtien, la mentalité et l'âme haïtiennes sont fabriqués, montés et disposés dès leur naissance, de façon à ne jamais avoir peur de la République Dominicaine. Le petit haïtien de l'arrière-pays, du ghetto comme de l'élite sait que la liberté existe sur cette île grâce à lui et grâce à lui seul. Il sait qu'il est l'aîné sur cette île et que le voisin dominicain est son petit cadet. C'est donc un non-sens pour lui de se laisser intimider ou impressionner par les dominicains. 

Il n'y a que les dirigeants haïtiens, qui n'ont rien d'haïtiens à part la nationalité, qui accepteraient de stopper la construction de ce canal pour plaire à leurs patrons du Core Groupe et ceux de la RD. Mais pas le peuple. Et la reprise de cette construction est une initiative du peuple haïtien. D'ailleurs les dirigeants haïtiens aussi, s'ils se respectaient, même un tout petit peu, se feraient conseiller par des spécialistes en affaires dominicaines pour ne pas aborder les choses en amateur comme le font les dirigeants dominicains. Ces derniers ignorent complètement ce qu'est le haïtien. Et ceux d'Haïti qui de par leur histoire, devraient maîtriser ce paramètre, ne voient aucun intérêt non plus à comprendre le mode de fonctionnement du peuple voisin. Nous sommes donc, deux voisins qui ne se connaissent pas. Mais ceux qui confondent toujours vitesse et précipitation dans nos rapports sont les dominicains, parce qu'ils s'imaginent bêtement être supérieurs. 

 

KPK: Kanal la P ap Kanpe ! 

 

Widly "AKIBO"Carpentier


4 commentaires

Contributions

4 commentaires

Wedner LAHENS

19 octobre 2023, à 09:11 AM

Bro! Bon travail. An reyalite pa gen youn ki vrèman konnen sa ki Ayisyen an bro...

Christophe Esmith

18 octobre 2023, à 08:30 PM

Je suis content de vous avoir suivi


Même rubrique

Les articles de la même rubrique


Adje Kouzen!

Abonnez-vous à notre infolettre

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir une notification par e-mail de chaque nouvel article.

Rejoignez les 3 060 autres abonnés!

Appuyer sur la touche "Entrée" pour effectuer une recherche.

Articles populaires

Paramètre du site

Thème